10 octobre 2012

Chablis ou la plasticité du terroir bourguignon

 Un récent billet de Florence Kennel (Verre de Terre) nous parle d'un livre choc:

"William Fèvre, viticulteur-énarque atypique publie, en 1978, une machine de guerre contre l’extension des délimitations menée, entre autres, par Jean Durup : “Les vrais Chablis et les autres”.

Cette brochure éditée à compte d’auteur met les pieds dans le plat et constitue aujourd’hui une mine d’infos pour comprendre ce qui s’est joué, dans les années 1980, entre les défenseurs du terroir “ancestral”, rentiers de leurs belles parcelles historiques, et les nouveaux venus comme Jean Durup, avides de foncier pour développer les ventes de vin".

A l'heure où les grands climats de Bourgogne sont en passent d'être classés comme patrimoine de l'humanité, le rappel de la plasticité du terroir n'est sans doute pas inutile; mais il est vrai que Chablis, historiquement... c'est déjà la Champagne!

Et au fait, qui a dit que les AOC entérinaient le terroir, les usages constants et loyaux?

Pour les férus de technologies modernes: le livre de William Fèvre peut être téléchargé gratuitement sur Google Books


00:31 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.