17 septembre 2012

Vignerons de Carthage

Dimanche dernier, je vous parlais déjà d'un vin des Vignerons de Carthage, le Magon rosé, que j'avais dégusté à mon arrivée en Tunisie. Depuis, j'ai eu l'occasion de faire mieux connaissance avec la gamme - plutot large - de cette union de coopératives qui représente les 2/3 du vignoble tunisien, mais qui segmente très bien son offre.

Implantée dans la plupart des régions de production au travers de ses 9 coopératives, l'entreprise est sans doute la plus représentative de la viticulture tusinienne, qui, sans qu'il faille forcément remonter jusqu'à Magon le Carthaginois, l'illustre père de l'oenologie, n'est pas née de la dernière pluie; et qui propose de très bonnes surprise à tous les niveaux de prix. Je n'ai pas d'actions dans la maison Tunisie, je ne suis pas payé pour le dire, mais c'est un fait: les vins de ce pays, et notamment ceux de cette entreprise, m'ont impressionné.

Leur secret? A l'évidence, la Tunisie, et notamment le Cap Bon, avec son climat méditerranéen tempéré par la mer, convient très bien à la vigne. 

Secundo, les Vignerons de Carthage ont beaucoup investi dans l'outil de production, ainsi que dans les compétences des hommes, et produisent aujourd'hui des vins techniquement irréprochables, sans tober cependant dans le techno.

Tertio, ils peuvent s'appuyer sur un marché intérieur dynamique (grâce aux Tunisiens tout autant qu'aux touristes) et utilisent l'exportation (10% environ de leur production) comme une vitrine et un incitant pour ne pas s'endormir sur leurs lauriers. Même si du laurier, j'en ai trouvé pas mal, dans les rouges, notamment!

Voici mes préférés:

 
vignerons de carthage
L'autre pays du rosé

Gris dHammamet 2012 (pris sur cuve)
Gourmand, puissant, ce rosé de table présente un très bel équilibre entre rondeur et vivacité, fruit et épices. Au fait, saviez vous que le rosé représente 60% de la production du pays? Tunisie, l'autre pays du rosé... 14/20
 
Idem 2011
Un peu plus sur les agrumes, le fumé, l'épicé; bouche ample. 14/20
 
Muscat de Kelibia sec 2011
Très beau produit, bien muscaté, mais aussi très agrumes - cédrat, orange confite, bouche bien sèche mais du volume, superbe. 15/20
 
Magon 2010
Syrah merlot. Cuir, fumé, souple, de la structure, tout de même. Peut être pas le vin le plus original, mais il s'en vend un million et demi de bouteilles par an, et sa souplesse fait merveille en restauration.
13,5/20
 
Lansarine 2007 AOC Coteaux de Tébourba
Quel nez! Garrigue, poivre, fumée, cassis, belle bouche fruit noir, tannins suaves 
Grenache, carignan, syrah, un assemblage méridionnal mais qui nous donne ici un vin étonnamment frais, des arômes très fins, une texture de rêve. Tébourba se situe non pas dans le Cap Bon, mais dans l'intérieur du pays, mais grâce à l'altitude, la zone présente une bonne amplitude thermique entre nuit et jour, favorable au développement des arômes. 17/20
 
Idem 2010
Le petit frère du précédent, plus qu'un air de famile, épices et fruits noirs, jeune encore en bouche. 15/20
 
vignerons de carthage
La classe internationale, avé l'accent méridional

Magon Majus Mornag 2005
Laurier, un peu plus fermé au départ puis se développe dans le verre. Le bois est présent, mais pas dominant. Quelques notes de torréfaction, de cuir, mais de curry, aussi. Un vin de grand vin de classe internationale. 16/20
 
Château Mornag 2008 AOC Mornag Grand Cru
Un nez très original de cire d'abeille, de thym et de ciste.
Bonne fraîcheur en bouche, du cassis, bonne charpente acide, tannins francs et directs. Et je vous défie de trouver un autre Grand Cru à ce prix... 16/20
 
vignerons de carthage
 Un Grand Cru à prix d'ami...
 
Muscat doux Passum
Citron, orange amère, long, du sucre, mais pas anesthésiant. De l'élégance en finale. 14/20

00:47 Écrit par Hervé Lalau dans Tunisie | Tags : vignerons de carthage | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.