01 septembre 2012

Au Mondial du Chasselas

Si l'on en croit la toponymie, le Chasselas est originaire de Bourgogne (il y a même un Château de Chasselas à Chasselas). Mais si l'on excepte les raisins de table de Moissac (qui bénéficie de sa propre AOC), on n'en trouve plus guère que des traces en France - à Pouilly sur Loire (mais de moins en moins), en Alsace (sous le nom de Gutedel)  et en Savoie (à Crépy, par exemple).

Et au palmarès du Mondial du Chasselas? Plus du tout!

Sur les 625 vins dégusté, 570 étaient suisses, 47 allemands, 6 français et un canadien.

Sauf erreur, la France ne récolte aucune médaille, ni d'or, ni d'argent.

Ce sympathique concours a eu lieu cette année à Aigle, dans le Chablais Vaudois.

194 vins ont obtenu une note supérieure à 87/100. Aussi je subodore que la majorité des jurés devaient être Helvètes, car eux seuls sont capables de déceler tant de qualités, et dans de telles proportions, dans un cépage habituellement aussi neutre.

Quoi qu'il en soit, c'est évident, au pays du Chasselas, le Suisse est roi.

Je pose ici officiellement ma candidature pour la prochaine édition, histoire de voir si un palais étranger peut arriver à de tels sommets.

 

00:58 Écrit par Hervé Lalau dans France, Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

Commentaires

Est-ce qu’il n’existe pas une expression en Suisse qui dit « C’est de la Dôle », similaire au français « c’est de la daube » ?

Écrit par : Luc Charlier | 02 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Le formulaire est ici: http://www.mondialduchasselas.com/fr/N294/concours-les-inscriptions-sont-closes.html avec toutes les infos.
Et on peut lire que sur 55 dégustateurs, il y a avait 8 français et huit allemands.
Un belge l'an prochain? :-)

Écrit par : Luc | 03 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.