30 juillet 2012

Ca se passe à Châteauneuf du Pape, et nulle part ailleurs

Je publie avec plaisir ce communiqué reçu de Michel Blanc, le dynamique directeur de la Fédération des Syndicats de Producteurs de Châteauneuf du Pape:

Les 3, 4 et 5 août prochains, le village de Châteauneuf-du-Pape retrouvera ses décors d’antan afin de célébrer la Véraison dans une ambiance médiévale. Les festivités commenceront vendredi soir avec une conférence animée par les Jeunes vignerons ainsi qu’un dîner de gala avec spectacle équestre. Durant les journées du samedi et du dimanche, rues et ruelles accueilleront musiciens ambulants, artisans, jongleurs ainsi qu’un festival de musique médiévale.

Rassemblés au centre du village, les vignerons auront à cœur de faire partager leurs connaissances et de faire découvrir leurs différentes cuvées. Les visiteurs pourront déguster des Châteauneuf-du-Pape mais aussi des Muscat de Beaumes-de-Venise, Tavel, Vacqueyras, Gigondas....

Renseignements : Office de tourisme intercommunal : 04. 90. 83. 71.08


Pour rappel, le 24 juillet dernier,  en présence de Patrick Timsit et de Bertil Grandet, de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière, les jeunes vignerons de l’appellation ont procédé au lancement officiel de la Cuvée des Printemps de Châteauneuf-du-Pape. L’acteur français est à la fois le parrain de cette première cuvée et celui de l’ICM.

La cuvée a été constituée par l’assemblage dans une barrique de 225 litres de 51 Châteauneuf-du- Pape rouges millésime 2010 différents, tous issus de vieilles vignes. Les bouteilles, dont de nombreux grands formats, seront vendues aux enchères au profit de l’ICM lors de la 4ème édition du salon « Les printemps de Châteauneuf-du-Pape » qui se tiendra les 6 et 7 avril 2013.

Renseignements: annesophie.ay@gmail.com

L1050791.jpg

UN POINT SUR LE MILLESIME 2012

Alors que la température de ce jour va à nouveau flirter avec les 35°C, les données météorologiques de ces derniers mois font clairement apparaitre que le printemps et le début de l’été 2012 se situent dans la moyenne des trois dernières années, et ressemblent assez fortement à ceux de l’année 2010. La vallée du Rhône méridionale bénéficie donc de conditions météorologiques que l’on peut qualifier d’ « exceptionnelles » eut égard au reste de la France qui souffre d’un manque de chaleur et de trop de pluies.

Sur la période de référence (début avril – fin juillet), les températures moyennes s’établissent à 13°C pour les minimales et à 24.7 °C pour les maximales. Sur les deux derniers mois il n’est aussi tombé que 52 mm d’eau sur l’appellation Châteauneuf-du-Pape, ce qui rapproche l’année 2012 de l’année 2010. Pareillement pour l’insolation qui s’établit à 1150 heures sur les quatre derniers mois.

Dans le vignoble cela se traduit par un état sanitaire parfait, une pression faible voire nulle en maladies cryptogamiques. Les grappes sont lâches et aérées, la véraison atteint les 80 % sur les syrah et a bien commencé sur les autres cépages. Au niveau des rendements, ils semblent se situer aux alentours des 32/33 hl par hectare, légèrement en dessous du maximum fixé par le cahier des charges de l’appellation (35 hl/ha). Ils demeurent donc parmi les plus faibles de France pour la catégorie des vins tranquilles.

11:24 Écrit par Hervé Lalau dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

Jeux Priapiques: débranche-tout et bois un bon coup de Lisson

Une compétition sportive d’envergure internationale a débuté voici quelques jours dans une grande ville de Grande-Bretagne que je préfère ne pas citer. Chroniques Vineuses se refuse à lui faire une quelconque publicité.

L’idéal de fraternité et de gratuité qui a présidé à l’instauration de cette compétition, à la fin du 19ème siècle, n’est plus qu’un vague souvenir - l’amateurisme a disparu des radars. Et les grands sponsors qui cofinancent cette démesure mercantile n’ont rien à voir avec un quelconque mode de vie sportif (que les entraineurs nous expliquent comment le fast food, la bière et le cola peuvent entrer dans la préparation d’une épreuve sportive!).

Si je vous en parle quand même ici, c’est pour vous inciter à refuser ce régime abrutissant; il a envahi nos télévisions, nos journaux, nos radios; et avec lui, une vague de chauvinisme débile – comme si la seule raison de s’intéresser au BMX (oui, c’est un sport officiel) ou au badminton était qu’une équipe française, belge, suisse ou martienne y ait des chances de médailles. Dis, c'est qui qui a la plus grosse?

J’aurai tout de même une pensée émue pour les équipes féminines de certains pays arabes inscrites dans les épreuves de cyclisme: avec des roues voilées, elles seront indubitablement défavorisées. C’est mon côté égalitariste: un homme, une voix. Une femme, un voile.

Bref, si vous m’en croyez, déconnectez-vous de tout ce cirque marketing, de cette course à l’audience, de ce sportivement incorrect. Et profitez du bon air, faites du sport par vous même plutôt que par procuration, mangez et buvez bon. Ignorez les usines à fric pour privilégier les producteurs qui vous veulent vraiment du bien, ceux qui vivent sainement de leur travail, comme vous, je n'en doute pas. Chaque consommateur a un petit pouvoir: celui de choisir les produits qu’il consomme. Je suis ce que je mange, dit l’adage. Si chacun d'entre nous faisait vraiment en sorte que sa consommation lui ressemble, la malbouffe aurait du plomb dans l’air, de même que pas mal de multinationales de la délocalisation.

La Californie a interdit le gavage des oies – pour ma part, je demande l'interdiction du gavage des pauvres téléspectateurs; et avec lui, l’étalage de graisses, d’intolérance crasse et de réclame éhontée en provenance des bords de la Tamise, ces derniers jours.

IMG_0302.jpg

Bon, on se calme et on ouvre une bonne bouteille.

Je lève mon verre de Clos des Cèdres à la santé de tous les vrais sportifs. Iris, au Lisson, ne sponsorise aucune épreuve des Jeux Priapiques, elle sponsorise le plaisir, un plaisir épicé, long et direct.

 

PS. Vous me direz que c'est un peu facile de critiquer. Peut-être. Mais ce qui me paraît le plus facile, c'est le financement de ce type d'organisations. Peu importe l'ardoise qu'elles laissent, sans parler des infrastructures inutiles, peu importe la conjoncture économique, elles trouvent toujours des bailleurs de fonds, ne seraient-ce que les gouvernements. C'est aux contribuables qu'on devrait donner une médaille!

PS 2. Même certains Anglais s'en rendent compte, voyez ICI

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Allemagne, Grande-Bretagne, Pour rire, Vins de tous pays | Tags : jeux priapiques | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |