28 juillet 2012

Où l'on reparle de 1855

Le 31 janvier 2011, le site de vente de vin en ligne 1855 annonçait fièrement être devenu membre de la Fevad (voir ICI). Pour rappel, la Fevad, c'est la Fédération des entreprises de vente à distance, une association fédérant les opérateurs de l'e-commerce.

D'aucuns se sont étonnés, à l'époque, que 1855, ait pu intégrer cette association qui se flatte d'imposer à ses membres un code de déontologie assez draconien. En effet, les difficultés  que 1855 éprouve à honorer à temps  (ou à honorer du tout) les commandes de ses clients sont bien connues du public et des professionnels.

L'estampille Fevad, c'est un peu comme la mention "Cru classé" pour un domaine du Bordelais; on n'y croit ou on n'y croit pas, mais cela a un petit côté rassurant, vaguement prestigieux.

Mais voila que mon confrère Jim Budd mentionne sur son blog (ICI) que 1855 ne fait plus partie de la Fevad. Vérification faite, effectivement, 1855 ne figure plus sur la liste des membres.

1855 n'a pas cru utile, cette fois, de se fendre d'un communiqué pour nous expliquer ce choix (ou cette expulsion?), aussi, je propose aux dirigeants de 1855 d'éclaircir ce point ici même, dans les meilleurs délais.

 

17:43 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.