01 octobre 2011

Chinon, jeune et vieux

Voici un Chinon beaucoup plus jeune que ceux dégustés sur place voici quelques jours par mes copains Marc et Jim  le 2009 de Baudry-Dutour. Vieilles vignes, quand même.

Et j'aime ça.

Chinon-2009.jpg

Meilleur demain?

Parce que c'est mûr, mais pas trop - pas de poivron en vue, mais de la groseille. Pas d'écurie, ni de renard, mais une belle bouche suave, pleine de fruit rouge. Des tannins si soyeux qu'on croirait qu'il n'y en a pas, d'abord, mais ils sont bel et bien là pour tenir l'ensemble, comme la trame d'un bon drap des Flandres. C'est assez long, fluide, sans problème.

Aurais-je mieux fait de l'attendre? Pas sûr. J'en garde une bouteille et je vous en reparle dans 10 ans? Chiche!

Au fait, pour reparler des vieux vins, qu'est-ce que j'apprends? Que le Comme Chez Soi, l'un des restaurants les plus cotés de Bruxelles, une institution de la gastronomie belge, met en vente 3000 de ses vieux vins. Sans surprise, ce sont presque tous des grands Bordeaux. Y compris une verticale de 10 ans de Pétrus.

Non que ça m'intéresse tellement en qualité de buveur (ni d'investisseur).

Non, ce qui m'intéresse, c'est la raison invoquée par le patron: "Il faut faire de la place pour de nouveaux vins, les clients aiment les vins plus jeunes".

Si la clientèle d'un établissement aussi classique que le Comme chez Soi dit ça, on se demande où l'on pourra continuer à boire des vieux vins en restauration...

Et "Comme chez Moi", ce soir, ce sera donc du Chinon 2009.

Hervé

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Loire | Tags : chinin, loire, baudry | Lien permanent | Commentaires (9) | | | | |

Commentaires

KIMAPLU

Allez lire les « Kimaplu » sur un blog ami (http://coumemajou.jimdo.com/sitemap/). Vous y boirez, par ma plume interposée, des vins un peu plus âgés. Comme le dit Christine à chaque fois que je lui débouche une bouteille de ma cave perso : « Il a plus de 20 ans » ! Et elle a presque chaque fois raison.

Écrit par : Luc Charlier | 01 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

je suis peut-être pas tombé sur la bonne bouteille, mais Baudry-Dutour, j'ai vraiment pas trouvé ça bon...

Écrit par : yannick | 27 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Etait-ce le même millésime?

Merci en tout cas du commentaire.

Écrit par : hervé Lalau | 27 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

La casuistique, pfffff ...

Hunting stories leave you with only worries ... ou de la valeur d’une histoire de chasse.

Écrit par : Luc Charlier | 27 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Casus Wikii: "Appliquée à l'éthique, la casuistique se préoccupe des devoirs de l'homme et du citoyen dans sa vie en société. Les conclusions morales doivent être immuables parce qu'elles sont la déduction de vérités révélées, mais leur application pratique peut varier selon les circonstances. Par exemple dans L'Ingénu de Voltaire, le fait de savoir si la belle Saint-Yves commet un péché en succombant aux avances du ministre Saint-Pouange pour sauver l'Ingénu, relève de la casuistique : il s'agit de déterminer si la pureté de l'intention excuse la faute'.

Écrit par : Hervé LALAU | 27 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Chroniques Vineuses, le blog où c'est qu'on cause de la philosophie moderne et même de la Compagnie de Jésus... de Morteau (cf. Olif).

Écrit par : Hervé LALAU | 27 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Perso, je préfère le cabernet franc sur le fruit avec ses arômes variétaux donc jeune....De gustibus et coloribus....

Écrit par : Gosselin Jean Noël | 28 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Ca-zu-is-thiek ?

Non, une autre casuistique, celle qui s’intéresse aux ANECDOTES. C’est la base de l’homéopathie. Tu donnes de la poudre de perlinpinpin à tout un groupe de personnes. Chez l’une – ou un petit nombre d’entre elles – tu observes un effet thérapeutique ou presque. Donc c’est efficace !
Un Chinon de machin-bidule n’a pas été bon, donc ce domaine ne vaut rien.

Écrit par : Luc Charlier | 28 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Maar de Casot is dik

Écrit par : hervé Lalau | 28 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire