12 octobre 2010

Marcel Lapierre n'est pas mort pour rien

Pour la mort de Marcel Lapierre, Interbeaujolais s'est fendu d'un beau communiqué dans lequel l'interprofession se félicite que son fils Mathieu "continue à perpétuer les valeurs de l'entreprise".

Est-ce à dire que dorénavant, Interbeaujolais oeuvrera pour que ces valeurs (notamment le minimum d'intervention sur le raisin) soient appliquées par l'ensemble de ses affiliés?

On l'espère, car sinon, de mauvais esprits pourraient y voir une tentative de récupération. Ce qu'à Dieu ne plaise.

PS. Les "valeurs" de Marcel n'étaient pas forcément circonscrites à l'appellation d'origine contrôlée, comme le prouve son Vin Gaulois, déclaré en vin de France...

21:02 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais | Tags : vin, vignoble, beaujolais, marcel lapierre, biodynamie | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

Commentaires

Cette dépêche de l'Interbeaujolais est incroyable.

Entre opportunisme médiatique et désire de faire progresser qualitativement l'appellation, j'ai bien peur que c'est la première solution qui ait été choisie.

Septime

Écrit par : Septime | 13 octobre 2010

Répondre à ce commentaire

il faut lire "désir".

Écrit par : Septime | 13 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.