31 mars 2010

Les dénominations européennes se regroupent pour peser sur la Commission

Des associations de producteurs de vins avec appellation d'origine ou indication géographique, originaires de cinq pays producteurs, viennent de créer à Bruxelles la Fédération européenne des vins d'origine (FEVO/EFOW), dans le but de défendre leurs intérêts. A savoir: l'association française des producteurs de vins d'appellation d'origine (CNAOC), la Federdoc italienne, la CECRV espagnole, le HNT hongrois et l'institut des vins de Porto et du Douro.

Le président de la nouvelle structure est italien, il a pour nom Riccardo Ricci Curbastro.

La FEVO entend peser sur les décisions de la Commission Européenne. D'ores et déjà, elle s'oppose à la libéralisation des droits de plantation des vignes à l'horizon 2015.

07:02 Écrit par Hervé Lalau dans Europe | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

30 mars 2010

Toques & Clochers (Suite)

476900 euros. C'est le chiffre atteint par la vente aux enchères de Toques et Clochers, avant-hier, à Limoux. Un chiffre en hausse de 10% par rapport à l'an dernier, ce qui, en temps de crise, n'est pas à dédaigner.

Il y a sans doute l'effet millésime (2009 s'annonce comme une grande année, avec des vins à la fois riches et pleins de vivacité); mais l'embellie est aussi la marque de la confiance des marchands, des clubs de vin et des restaurateurs qui vont mettre les vins à leur carte. Pas si anodin, pour des "petits blancs du Sud"; qui plus est, de coopérative...

Limoux1

La vente aux enchères 2010 va commencer (photo H. Lalau)

Deux restaurateurs triplement étoilés étaient présents à Limoux; un Italien, Massimiiiano Alajmo (qui a maintenant sa "borne" souvenir au Château de Flandry) et Gilles Gougeon, le nouveau 3 Etoiles audois. Le premier a été mis à rude épreuve, puisque lui et sa brigade ont préparé le dîner de clôture pour... 800 convives! "Examen" globalement réussi.

Cette année, 108 barriques étaient mises en vente, dont 102 de blanc. Le record de la vente: deux fûts de "La Serpent", un "Clocher" blanc du terroir de la Haute Vallée - le vin d'André Cavaillès. Deux fûts adjugés à 6.400 euros pièce, le premier au sommelier des restaurants Ducasse, Gérard Margeon, et le second à la société Baron Philippe de Rothschild.

Toques

L'allée des Chefs, au Château de Flandry

Toques et Clochers, qui en est cette année à sa 21ème édition, constitue un événement majeur pour les coopérateurs de Limoux, et au-delà, pour la viticulture locale et pour le Limouxin. Alain Gayda, le Directeur général de Sieur d'Arques, et Pierre Minc, son président, ont tenu a rendre hommage à Jean-Pierre Cathala, cheville ouvrière de l'opération, disparu en avril 2009.

Celle-ci jette sur Sieur d'Arques une lumière beaucoup plus favorable que la trop fameuse affaire du pinot noir. Toques & Clochers rappelle, et ce n'est sans doute pas inutile, que la coopérative de Limoux élabore des vins de très belle facture, de véritables vins d'auteur, et qu'elle cimente un bassin de production original. Dans un tel contexte, la fraude paraît incongrue. On en reparlera.

06:46 Écrit par Hervé Lalau dans Languedoc | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |