25 juin 2009

Rififi à Vinexpo

Avant hier, les organisateurs de Vinexpo et ceux d'Italissima, un pavillon "off" implanté en face du salon, en sont venus aux mains. Vinexpo reproche à Italissima une concurrence déloyale, Italissima accuse Vinexpo d'avoir détourné ses échantillons, et sa directrice Anna Serio accuse même le directeur marketing de Vinexpo François Ley de voies de fait à son encontre.

Tout cela fait le bonheur des huissiers et avocats bordelais. Le Commissaire Général de Vinexpo Robert Beynat, lui, dit ne rien savoir de l'altercation. Mais pour faire bonne mesure, il envisage d'attaquer tous les organisateurs de manifestation "off".

C'est d'autant plus inattendu que lors de la conférence de clôture de Vinexpo, il se flatte du succès de l'édition 2009. Traduisons pour les plus incrédules: le nombre de visiteurs a moins baissé que sur d'autres salons.

Son président Xavier de Eizaguirre (en service commandé) est sur la même ligne: "L’heure n’est plus à la morosité : la confiance est revenue de part et d’autre, les acheteurs sont aux achats et le moral des négociants et des producteurs repart."

Courte réaction d'un professionnel anonyme: "On connaît une définition de l'infini, à savoir l'égo de Robert Beynat".

Et je vous jure que ce n'est pas moi qui l'ai dit.

 

08:13 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux | Lien permanent | Commentaires (3) | | | | |

Commentaires

il faut chasser les cannibales des off, c'est comme cela que les Bordelais les appellent, après ce qu'on m'a dit... Tu t'imagine: les organisateurs et les grands de la région Bordelaise déploie les fastes que raconte Hervé Bizeuil dans ses deux derniers posts sur son blog, dépensent des millions, pour attiré les acheteurs professionnels et les journalistes du monde à grands frais, et c'est les parasites des Off, qui grignotent un peu de cette attention chère payée... non mais...

Écrit par : Iris | 25 juin 2009

Répondre à ce commentaire

Qu'en pensez-vous Dr Freud?
"En fait cela ne m'étonnes pas, plus les gens sont petits, plus leur ego est surdimensionné"

Écrit par : armand | 26 juin 2009

Répondre à ce commentaire

La vieille histoite des Anciens et des Modernes ou ré-interprêtée en langue moderne entre les établis-nantis toujours en phase de consolidation des situations acquises et les audacieux-novateurs en phase de recherche et d'avancée. Il y aurait presque des allures de guerre entre les vieux et les jeunes; Brel a écrit de très jolies chansons là-dessus.
En fait la galaxie du vin a besoin des deux pour continuer à avancer. C'est un signe de santé que d'avoir du off à côté du on et heureusement, des Italiens à côté des Français...

Écrit par : Elisabeth Poulain | 05 août 2009

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire