31 mai 2009

Zitronenberg

Mon confrère Yves Paquier m'a raconté hier cette jolie histoire de son cru. Afin d'éviter tout incident diplomatique, j'ai juste transformé les noms de lieu...

Deux vignerons borduro-syldaves, producteurs d'un cru réputé pour sa verdeur, le Zitronenberg, montent à Paris.

C'est l'après-midi, il fait beau, ils s'installent à la terrasse d'un café et commandent un verre de vin de leur cru. Le garçon rentre dans le café et demande au patron: "Dîtes, patron, j'ai là deux Borduro-syldaves qui me demandent un zitronenberg. Mais on n'a pas ça à la carte, alors qu'est-ce que je fais?"

Le patron, un peu filou,ne se démonte pas: "Zitronenberg, tu dis? Je connais. Tu prends du vinaigre en cuisine, et tu ajoutes de l'eau, ça fera l'affaire".

Ainsi fut fait. Les deux vignerons descendent leur verre, et le premier dit au deuxième: "Tu vois, ils gardent toujours le meilleur pour l'export."

 

 

00:39 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

30 mai 2009

Trois nouvelles AOC


Le Comité national des vins, eaux-de-vie et autres boissons alcoolisées de l’INAO vient d'approuver les projets de cahiers des charges des AOC Bugey, Roussette du Bugey et Saint Pourçain (jusqu'ici VDQS). Logique: les VDQS doivent disparaître, le seul choix pour les producteurs est entre les contraintes de l'AOC et l'IGP.

L’AOC Bugey sera réservée aux vins tranquilles blancs, rouges et rosés et aux vins mousseux ou pétillants blancs et rosés. Le nom de l’appellation pourra être complété par les dénominations géographiques suivantes : «Manicle» pour les vins tranquilles blancs et rouges, «Montagnieu» pour les vins tranquilles rouges, les vins mousseux ou pétillants blancs et «Cerdon» pour les vins mousseux rosés de type aromatique.


L’AOC Roussette du Bugey, elle, sera réservée aux vins blancs tranquilles issus du seul cépage Altesse et pourra être complétée par les dénominations géographiques de «Montagnieu» ou «Virieu le Grand» pour les vins répondant aux conditions de production fixées dans le cahier des charges.

L'aire  commune aux 2 AOC (qui ne serait apparemment pas modifiée par rapport à celle des VDQS correspondants) est de 500 hectares environ, répartis entre 67 communes du département de l’Ain.

L'AOC Saint Pourçain, quant à elle, aura pour aire 600 hectares répartis entre 19 communes du Bourbonnais (et non d'Auvergne, comme on le lit parfois). Les cépages autorisés  seront Gamay et Pinot noir pour le rouge (50% de la  production), Gamay pour le rosé, Chardonnay et Tressallier our  le blanc (25% de la production chacun). La production actuelle varie entre 2,5 et 3 millions de bouteilles produites par an, dont une bonne part à la coopérative locale.

Ne reste plus aux trois nouveaux promus qu'à obtenir la signature ministérielle pour la publication au JO. La France compte à présent un peu plus de 470 appellations de vins.

18:44 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |