12 avril 2009

Rosés de coupage: les experts se prononcent

"Une écrasante majorité de Français (87%) est opposée au projet d'autorisation dans l'Union européenne de la fabrication de vin rosé en mélangeant du vin rouge et du vin blanc", selon un sondage Ifop paru ce dimanche dans Sud Ouest Dimanche et Midi Libre.
"Conséquence, même si ce vin est moins cher qu'un rosé traditionnel, seuls 14% des Français se déclarent prêts à l'acheter", ajoute l'Ifop.

Une question tout bête:

Les Français interrogés (dont on ignore s'ils boivent ou non du vin) savent-ils que le Champagne rosé est un rosé de coupage? Et si oui:

a) pourquoi en achètent-ils actuellement?

b) continueront-ils à en acheter?


Question subsidiaire: les Français savent-ils que le projet laisse aux IGT, AOC/AOP la liberté de conserver les règles d'élaboration actuelles du rosé?

Moralité: la réponse à ces deux questions étant plus que probablement négative, quelle valeur peut-on dès lors accorder à ce sondage?

Tiens, j'aurais bien aimé que l'IFOP demande aux Français ce qu'ils pensent de l'osmose inverse. De la chaptalisation (au dessus et en dessous des plafonds préfectoraux). Ou encore de la réacidification.

En tant qu'experts de la vinification des rosés, je suis sûr que les Français ont un avis autorisé.

PS. Et comme le dit notre ami gastronome Patrick Chazallet: "Si on avait interrogé le même échantillonnage il y a 2 mois en demandant comment était fait le vin rosé, on aurait eu 80 % de "vin blanc dans du vin rouge".


 

18:12 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | |

Commentaires

L'art du vin venant de l'honnête élaboration, je suis impatient de boire de ces rosés fusionnels. DB

Écrit par : Daniel Berger | 12 avril 2009

Répondre à ce commentaire

Bien vu! Bien vu, Daniel, le seul vrai critère, c'est le goût!

Écrit par : Hervé Lalau | 12 avril 2009

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire