30 mai 2008

Sauternes 2007

La vie, ce n’est pas toujours faire ce que l’on veut. Prenez moi, au hasard. Je n’aime pas trop les dégustation en primeur. Juger ainsi dans leur prime enfance du potentiel de grands vins censés résister au temps, c’est, en ce qui me concerne au moins, au mieux une sorte de voyance gustative ; au pire, de la malhonnêteté intellectuelle.
Oui, mais vous me direz, tout le monde le fait. Et puis, je passais par Sauternes, la porte de la Tour Blanche était ouverte, alors je l’ai poussée. Et me voici donc «obligé» de vous livrer de mes impressions sur les Sauternes 2007 - une belle année pour les liquoreux, soit dit en passant.
Bon, vous n’êtes vraiment pas obligés de prendre ces notes au pied de la lettre - je ne suis ni Parker ni Bettane. Et puis surtout, attendez et regoûtez dans quelques années…
 
Sauternes1
Château La Tour Blanche (Photo H. Lalau)




Mes préférés (pour le moment)


Château Filhot 2007: joli petit nez mutin de fleurs et de pain d’épices, bouche très équilibrée, bonne acidité, belle profondeur***

Château Doisy-Védrine 2007: très beau nez acacia, abricot, bouche ample, longue, de l’alcool, mais une belle acidité, très bien***

Château Coutet 2007: très beau raisin sec, pamplemousse rose, bouche un peu sur l’alcool, mais belle acidité***

La Tour Blanche 2007 Acacia, miel, alcool, assez ouvert en bouche, un fruit croquant et de la vivacité en contrepoint du sucre***

Suduiraut 2007: joli nez fleurs blanches, agrumes, miel, abricot, bouche suave, assez riche***



Les très bons

Lafaurie-Peyraguey 2007: raisin, assez discret au nez, suave, mais pas mou, bon équilibre**(*)

Sigalas Rabaud 2007: miel d’acacia, acacia, fleurs blanches, aubépine, belle bouche très fruitée**(*)

Lamothe Guignard 2007: camomille, tilleul, miel, bouche fruitée, très friande, raisin à croquer**(*)

Château Myrat 2007: nez de chasselas de Moissac, alcool, botrytis, charmant, mais manque peut-être un peu de complexité**


 

Sauterne2

L'or de Sauternes (Photo H. lalau)

 

Les bons

Rayne Vigneau 2007: chèvrefeuille, jasmin, miel, bouche assez vive, bonne longueur*(*)

Rabaud-Promis 2007: arômes fermentaires, levures, buis, bouche équilibrée, vivacité*(*)

Rieussec 2007: nez fermé, bouche riche, très botrytis, un peu trop d'alcool, difficile à juger aujourd'hui, mais du potentiel*(*)

Château Guiraud 2007: beau nez d'écorce d'orange et de raisin, bouche plus sur l’alcool, acidité un peu défaillante au regard de cette puissance*

Château de Malle 2007: nez très frais de jeune vin, pomme verte, bouche correcte, sucrosité et acidité, pas encore fondu*

Château Romer du Hayot 2007: acacia, épices douces, bouche assez simple, mais équilibrée, pas trop sucrée*

Château Doisy-Daëne 2007: fleurs blanches, nez très frais, bouche alcooleuse, assez simple*

Les autres

Château d’Arche 2007: simple, nez aux abonnés absents, sucrosité, alcool – pas dans une phase très intéressante (mais qu’est-ce que ça veut dire pour un vin qui doit défier les décennies ?).

Château Caillou 2007: très jeune au nez, levuré, bouche correcte, pas extrêmement riche

Château Suau: Réglisse, acidulé, un peu d’amertume

Château Romer 2007: OK, petit nez, acacia, bonne acidité, alcool

Lamothe 2007: pomme verte, fruit, bouche jeune, pas très botrytis, pas très Sauternes, en définitive (mais je suis sans doute un peu méchant, il faudra revoir tout ça.)

07:25 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

29 mai 2008

Jordi à Rome

Mon ami catalan Jordi Melendo (au centre sur la photo) est récemment allé à Rome, et plus spécifiquement au Vatican, où il à présenté au Pape une bonne bouteille de Cava.

L'histoire ne dit pas si sa Sainteté en a conçu une bulle... 

 

Benedicto XVI

19:44 Écrit par Hervé Lalau dans Espagne | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |