30 avril 2008

Amarone mi amore

Encore une mémorable dégu chez IVV, ce soir: le premier volet de la sélection des Amarone 2004 (23 vins au programme, tous à l'aveugle).

Dans les rôles vedettes, j'ai notamment retrouvé Trabucchi et Musella. 

Deux vins que j'ai appréciés sur place (voir ce blog, catégorie Italie). Mais voir ses coups de coeur partagés, c'est encore beaucoup plus agréable.

Etaient présents à cette orgie valpollicellienne: Bernard Arnould, Johan De Groef, Phillippe Stuyck, Marc Vanhellemont et votre serviteur.

La suite jeudi prochain... 

19:09 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Michel Rémondat prend une grande décision

Mon collègue Michel Rémondat (Vitisphère) pousse un petit coup de gueule bien senti à propos de ces études et contre-études sanitaires ou autres qui nous inondent, nous pauvres journalististes - ou simples citoyens. Et si encore on avait les connaissances nécessaires pour tout comprendre...

"Vous avez tous entendu parler de l’étude de PAN Europe. Vous savez, l’étude qui démontre que les vins contiennent des pesticides. Une étude qu’il faudra refaire, sous le contrôle de commanditaires moins engagés, sur des échantillons plus grands, avec des laboratoires plus indépendants… En tous cas, son retentissement dans la Presse et chez les consommateurs confirme l’extrême sensibilité du public et des professionnels du vin à ce thème de l’alimentation et de la santé. Les accords de Grenelle ont fixé que les quantités de pesticides sur les cultures seraient diminuées de moitié au cours des 10 prochaines années. Une commission technique nationale travaille pour préciser l’objectif et rechercher le moyens pour l’atteindre. Mesdames et messieurs, membres de cette commission, hâtez-vous, le sujet est devenu brûlant…

La même semaine que je lisais que les vins contenaient des pesticides, j’ai aussi lu que l’espérance de vie humaine continuait d’augmenter d'un trimestre par an en Europe. La même semaine, j’ai lu que boire beaucoup d’eau ne faisait pas maigrir, et qu’un individu normalement constitué pouvait se contenter de deux verres d’eau par jour. La même semaine, j’ai lu que, au-delà de 2 verres par jour, le vin était très dangereux pour ma santé...

C’est bon. J’ai compris. C’est décidé, j’arrête de lire."
 
 
1218 Rémondat
Michel Rémondat

 

Plus d'info: www.vitisphere.com 

07:27 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |