29 février 2008

La politique vue de l’étable

Ces petites histoires illustrent d'une manière simple et amusante les différents régimes politiques. Pas de rapport direct avec le vin (quoique, il suffirait de remplacer vache par vigne, dans la plupart des cas, et lait par vin...), mais c'est tellement bien vu.

Désolé, je ne connais pas l'auteur...

FEODALITE

Vous avez 2 vaches. Le seigneur s'arroge la moitié du lait.

CAPITALISME

Vous avez 2 vaches. Vous en vendez une, et vous achetez un taureau pour faire des petits.

CAPITALISME SAUVAGE
 
Vous avez 2 vaches. Vous vendez l'une, vous forcez l'autre à produire comme quatre, et vous licenciez l'ouvrier qui s'en occupait en l'accusant d'être inutile.
 
SOCIALISME
 
Vous avez 2 vaches. Vos voisins vous aident à vous en occuper et vous partagez le lait.

COMMUNISME

Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous prend les deux et vous fournit en lait.

FASCISME 
 
Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous prend les deux et vous vend le lait.

NAZISME
 
Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous prend la vache blonde et abat la brune.

DICTATURE 
 
Vous avez 2 vaches. Les miliciens les confisquent et vous fusillent.

DEMOCRATIE 
 
Vous avez 2 vaches. Un vote décide à qui appartient le lait.

DEMOCRATIE REPRESENTATIVE
 
Vous avez 2 vaches. Une élection désigne celui qui décide à qui appartient le lait.

DEMOCRATIE DE SINGAPOUR
 
Vous avez 2 vaches. Vous écopez d'une amende pour détention de bétail en appartement.

ANARCHIE 
 
Vous avez 2 vaches. Vous les laissez se traire en autogestion.

BUREAUCRATIE
 
Vous avez 2 vaches. Le gouvernement publie des règles d'hygiène qui vous invitent à en abattre une. Après quoi il vous fait déclarer la quantité de lait que vous avez pu traire de l'autre, il vous achète le lait et il le jette. Enfin, il vous fait remplir des formulaires pour déclarer la vache manquante.

ECOLOGIE
 
Vous avez 2 vaches. Vous gardez le lait et le gouvernement vous achète la bouse.

CAPITALISME EUROPEEN
 
On vous subventionne la première année pour acheter une 3ème vache. On fixe les quotas la deuxième année et vous payez une amende pour surproduction. On vous donne une prime la troisième année pour abattre la 3ème vache.

MONARCHIE CONSTITUTIONNELLE BRITANNIQUE
 
Vous tuez une des vaches pour la donner à manger à l'autre. La vache vivante devient folle. L'Europe vous subventionne pour l'abattre. Vous la donnez à manger à vos moutons.

CAPITALISME A LA FRANÇAISE 
 
Pour financer la retraite de vos vaches, le gouvernement décide de lever un nouvel impôt : la CSSANAB (cotisation sociale de solidarité avec nos amies les bêtes).
•    Deux ans après, comme la France a récupéré une partie du cheptel britannique, le système est déficitaire. Pour financer le déficit on lève un nouvel impôt sur la production de lait : le RAB (remboursement de l'ardoise bovine).
•    Les vaches se mettent en grève. Il n'y a plus de lait. Les Français sont dans la rue, portant des banderoles: "DU LAIT, ON VEUT DU LAIT!". La France construit un lactoduc sous la manche pour l'approvisionner auprès des Anglais.
•    L'Europe déclare le lait anglais impropre à la consommation. On lève un nouvel impôt pour l'entretien du lactoduc devenu inutile.

REGIME CORSE 
 
Vous avez deux cochons qui courent dans la forêt. Vous déclarez 200 vaches et vous touchez les subventions européennes.

 

06:41 Écrit par Hervé Lalau | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

28 février 2008

Effervescence de Roisin, vue par Xavier Faber

L'ami Xavier Faber (Meilleur Sommelier de Belgique 2000) s'est fendu d'un très joli commentaire sur la nouvelle création de Roisin... Quand, comme moi, on apprécie et le dégustateur, et le producteur, alors, comment ne pas leur faire une petite place sur ce blog?

"Ludovic Boucart a de nouveau frappé! Son premier «SPARKLING» nous avait déjà surpris; mais là, il a fait encore mieux. Ce nouveau Sparkling rebaptisé pour l’occasion L’EFFERVESCENCE DE ROISIN se présente avec une belle collerette de bulles très fines et de longue tenue. Le nez est ouvert sur l’arôme de rhubarbe mais plus discret que sur la première cuvée. On y découvre également des arômes de fruits blancs comme la pêche, s’y mêle une touche de fraises des bois et de brioche. Ce qui surprend le plus est le caractère vineux du nez, on se croirait sur un vin avec plus de maturité. La bouche vous emmènera quant à elle dans un univers de fraîcheur, d’une mousse riche et onctueuse et d’un très bel équilibre tout en rectitude et complexité.

Quittons le rôle de l’apéritif, ce qui ne vous est pas interdit non plus bien sûr, pour accompagner des plats de types asiatiques mais aussi une viande blanche. Il n’y a rien d’autre à dire que «Bravo Ludovic, tu nous a encore épaté». Que les derniers qui pensent que les vins de fruits c’est juste bon à boire le Dimanche se convertissent immédiatement!"

Xavier Faber


Vinification:  Pressurage direct, fermentation en cuve inox thermorégulée de quatre semaines, six mois d’élevage sur lies fines dont 10% en fût de chêne, seconde fermentation en bouteille suivie d’un élevage sur lattes de 10 mois

 

1171 Xavier Faber
Xavier Faber

 

07:22 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |