30 novembre 2007

Château Trianon, Saint Emilion Grand Cru 2003

10 hectares, pas un de plus, pour ce Saint Emilion Grand Cru. Mais quels hectares! Ils touchent Angélus, Grand Mayne et Figeac...

Dominique Hébrard, son propriétaire depuis 2000, s’y connaît en grands crus : il a administré Cheval Blanc. Et il ne s’y est pas trompé : situé sur le plateau, au sud de l’appellation, le domaine présente des sols exceptionnels (argile et sable, crasse de fer et de graves). Il offre aussi une excellente répartition de cépages (et même 5% de carménère, une rareté).
En 6 ans de temps, la propriété a été passée au crible, le vignoble et les chais remis en état, la présentation rajeunie. Une seconde naissance.

 

chateau trianon


Le 2003 bénéficie déjà de ces efforts. Une année caniculaire, pas évidente - beaucoup de vins ont «séché». A Trianon, on a été prudent, en vendangeant à temps ; par ailleurs, les vieilles vignes, avec leurs racines profondes, résistent souvent mieux à la sécheresse (et celles de Trianon ont plus de 30 ans).
Au nez, du fruit rouge à peine compoté (cassis, surtout), du café et de beaux épices. En bouche, un velouté incomparable, qui enrobe des tannins bien élevés ; la puissance est là, mais contenue, comme civilisée. La finale, fumée, est très élégante. Si le mot charme peut s’applique à un vin aussi puissant, c’est bien celui-là. Beau rapport qualité prix pour l’appellation, par ailleurs.

Le 2006 dégusté en primeur s’annonce également assez bien, plutôt riche pour le millésime, ce qui prouve que Trianon est un vrai grand cru, indépendamment des aléas climatiques.
On en veut pour preuve les notes accordées au 2005 par le Wine Spectator (89-91/100) et par Jancis Robinson (16/20). Pas courant, pour un nouveau propriétaire.

 

17:58 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

All in good taste

A most interesting - and refined - communiqué:

"For those who appreciate the finer things in life, Blandy’s Duke of Clarence is the epitome of good taste. A glass of this rich, sophisticated Madeira will provide the perfect accompaniment to seasonal desserts and nibbles at your Christmas soirée.

Devotees will be pleased to note that although the traditional label has been given a smart new look, the quality of this timeless wine remains unchanged. Even when opened, a bottle of Blandy’s Madeira will retain to its characteristic freshness almost indefinitely!

 

Blandy's Duke of Clarence (New)

 


A wine of noble heritage, this full-bodied, softly-textured Madeira takes its name from the Duke of Clarence who met his end drowning in a barrel of sweet Malmsey wine. Today, Blandy’s remains the leading premium Madeira producer and is still owned by the early 19th century founders, the Blandy family, in partnership with the Symingtons of Oporto.

A superior wine in more ways than one…"

Judy Hurrell 

 

More info: judith.hurrell@fells.co.uk 

17:37 Écrit par Hervé Lalau dans Portugal | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |