15 janvier 2018

Une origine + une origine + une origine = pas d'origine

Certains voient les Vins sans Indication géographique (VSIG) comme des vins bas de gamme, élaborés à gros rendement et selon des recettes indignes des vins de qualité. D'autres prouvent par l'exemple qu'il peut aussi s'agir de vins originaux, impossibles à réalisée sous des appellations: c'est le cas de la cuvée Cosmic, D'Aegerter, qui assemble des vins de Bourgogne, de Corse et de Loire - un rouge de pinot noir, un blanc de Chardonnay.

Cosmic_large.jpg

C'est le même concept qu'applique en Italie Berselli & Olivieri, depuis plusieurs années. Cette maison propose toute une gamme de « vini varietali d’Italia », se fournissant dans pas moins de 7 régions de la Botte; ainsi, pour son Merlot, les raisins sont issus de Lombardie, des Pouilles et du Piémont. La vinification est traditionnelle, avec une longue macération et 12 mois d’élevage en barriques (non, pas de copeaux, apparemment).

Dans le même ordre d'idée, citons la cuvée Grenache au Cube, de Lafage, qui assemble des grenaches du Roussillon, du Languedoc et d'Espagne. Des raisins issus de domaines qualitatifs, qui s'ils étaient commercialisés séparément, auraient une appellation, mais qui mélangés, tombent dans la catégorie la plus basse de la nomenclature européenne des vins.

Bizarre, non?

 

 

08:11 Écrit par Hervé Lalau dans Espagne, Europe, France, Italie | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

14 janvier 2018

Une appellation pour Nice

La nouvelle vous avait peut-être échappé, mais depuis peu, Nice a officiellement son appellation de vin. Je ne parle pas de Bellet. Je parle de Nice. Enfin, de Nizza, car c'est une appellation italienne. Elle se situe dans le Piémont.

Pour rappel, jusqu'en 1860, date de son rattachement à la France, Nice s'appelait Nizza. Et s'appelle d'ailleurs toujours comme ça en italien.

Mais il en est un autre - Nizza Monferrato, près d'Asti, d'où la possibilità di confusione.

Ce Nizza-là était auparavant une sous-zone de Barbera d'Asti. Elle a à présent sa propre DOCG, qui englobe environ 250 ha sur 18 communes de la province d'Asti. Le seul cépage autorisé est le Barbera.

Chiche que des cavistes niçois en proposent un jour à la vente? Possiamo sognare!

Plan-Nice-1624.jpg

 

 

12:18 Écrit par Hervé Lalau dans France, Italie, Provence | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |